Les fils tenseurs de dernière génération  sont implantés sous la peau qu’ils permettent de tirer vers le haut pour effacer la chute de cette dernière, notamment au niveau de l’ovale du visage. Ils sont résorbables, c’est à dire qu’ils se dégradent en six à 12 mois mais ils créent une réaction inflammatoire sur leur passage qui stimule la production de collagène, ce qui maintient le résultat tenseur jusqu’à douze, voire dix-huit mois !

 

La technique
La pose de fils tenseurs ne nécessite pas de bloc opératoire, ni d’hospitalisation contrairement au lifting chirurgical. Elle se pratique dans un cabinet médical par un spécialiste expérimenté en médecine esthétique. Après avoir desinfecté l’ensemble du visage, je réalise une anesthésie locale le long du trajet du fil ainsi qu’ aux points d’entrée et de sortie du fil. Puis les fils sont insérés à travers la peau, dans le tissu sous-cutané à environ 5 mm de profondeur,  grâce à une canule qui sert de guide. Les fils tiennent ensuite en place grâce à leurs crans  ou leurs cônes (selon la marque). Par la suite,

j' exerce une légère tension des tissus avec la main de façon à retendre la peau le long des fils. L’acte dure en moyenne 30 à 60 minutes.


Les indications

L’indication numéro 1 est sans doute le relâchement de la partie basse du visage avec une perte de l’ovale du visage et la formation des bajoues.. Mais les fils tenseurs trouvent aussi leur place dans la correction des sillons nasogéniens et des plis d’amertume liés à une relâchement de la peau, voir pour les pommettes affaissées.

C’est donc une technique qui permet d’éviter le lifting chirurgical notamment chez les femmes ayant de 40 à 60 ans.

Pour quels résultats ?

Quelques jours après l’acte, les fils se seront parfaitement mis sa place dans les tissus et s’adapteront aux mouvements du visage. La peau est retendue et les zones de relâchement réduites.


Y a-t-il des contre-indications ?

Comme pour tout acte de médecine esthétique, les fils tenseurs peuvent être contre-indiqués dans certaines situations, notamment :

· La présence de produits de comblement permanents implantés par le passé sur le même site.

· Les maladies auto-immunes.

· Certaines maladies dermatologiques

· La grossesse et l’allaitement

· Une infection ou une inflammation sur la zone de traitement.


Quels sont les risques ?

Le médecin expérimenté veillera à éviter les situations à risque, afin d’éviter notamment ne infection ou un aspect de  fils visibles s’ils sont posés trop superficiellement.

 

MON LIFTING NON CHIRURGICAL PAR

FILS TENSEURS